Séjour en Bretagne du 21 mai au 26 mai 2018 au village Vacanciel de Mur de Bretagne

247

Nous étions 26 à prendre le départ de bon matin à la gare routière. Le voyage en bus s’est déroulé sans encombre et nous sommes arrivés en bonne forme, à peine fatigués par la route, au Vacanciel de Mûr de Bretagne. Nous avons d’emblée été séduits par le cadre de ce village de vacances, un vaste parc arboré de 16 ha adossé au lac de Guerlédan, et par les appartements familiaux dans lesquels nous logions. A l’apéritif de bienvenue et au repas du soir nous avons fait la connaissance de notre guide, ThierryDès le lendemain nous entrions dans le vif de nos excursions avec comme direction,le Finistère.

Notre premier arrêt touristique fut pour l’enclos paroissial de Pleyben qui date du XVI-ème siècle. Son calvaire en granit est considéré comme un des plus beaux de Bretagne. L’imposant piédestal et les portes monumentales mettent en valeur les nombreux tableaux sculptés répartis sur toutes les faces. Nous avons particulièrement admiré les personnages de la plateforme qui se détachaient magnifiquement sur le ciel breton clair et bleuté dont nous bénéficiions. Oui, nous avons eu un temps superbe! L’ossuaire, de style gothique flamboyant, servait à  entasser les ossements des trépassés pour libérer un peu les cimetières. Quant à l’église, elle est originale par sa voûte en forme de carène soulignée de « sablières » polychromes sculptées.

A quelques kilomètres de là, nous nous sommes plongés dans l’ambiance médiévale de Locronan. La place centrale dominée par l’église est entourée de magnifiques demeures en granit, elle rappelle la grande époque des tisserands avec l’industrie de la toile à voiles. Elle a servi de cadre au tournage de plusieurs films dont « Un long dimanche de fiançailles » et « Chouans ».

Nous avons poursuivi notre route jusqu’à Audierne où un repas gastronomique à éblouir les papilles dans un restaurant donnant sur la baie nous attendait.

Et nous sommes arrivés au bout du bout de la France, à la « fin de la terre », à l’emblématique Pointe du Raz. C’est un promontoire rocheux qui domine la mer de ses 72 m et  d’où l’on voit émerger au loin le phare de la Vieille et l’île de Sein. Chacun d’entre nous a pu, suivant ses propres aptitudes et motivations sportivo-photographiques, longuement profiter du panorama rendu encore plus sauvage et grandiose par une légère brume à l’horizon. Les uns se sont aventurés loin en direction de la baie des Trépassés, d’autres sont restés  plus près de la statue de Notre-Dame des naufragés et du sémaphore. Nous avons tous été sensibles au soin avec lequel ce site très fréquenté  a été aménagé pour respecter la nature et l’environnement.

Le lendemain, changement complet d’ambiance avec la côte de granit rose autour de Perros-Guirec et Trégastel. Pour démarrer “tonniquement” la journée, une promenade à pied sur le sentier de  Ploumanach nous a permis d’approcher ces rochers dont la couleur passe d’une nuance de rose à une autre  suivant l’ heure du jour et la luminosité.

L’après-midi, une croisière sur des flots un tantinet agités nous a vus jouer les loups de mer. Nous avons mis le cap vers les 7 îles, archipel au large des côtes composé d’îlots rocheux, royaume incontesté des oiseaux marins du nord de l’Europe. Nous avons été particulièrement impressionnés du spectacle offert par l’île de Rouzic: elle apparaît d’abord toute blanche, comme tapissée de neige, et au fur et à mesure qu’on approche, on découvre qu’en fait « de neige », elle est recouverte de milliers d’oiseaux, des fous de Bassan. Ils viennent chaque année nicher sur ce site. C’est un spectacle enchanteur qui restera dans nos mémoires.

Au fil de la navigation, les plus chanceux d’entre nous ont pu également apercevoir des phoques et même les photographier, pour les plus réactifs.

C’est vraiment avec de superbes images plein la tête que nous avons regagné le Vacanciel où nous avons pu voir un petit film présentant le lac de Guerlédan.

L’excursion suivante nous a fait découvrir d’autres couleurs bretonnes, celles de la côte d’émeraude qui mérite bien son nom. Premier arrêt au  cap Fréhel dont les hautes falaises de schiste et de grès rose impressionnent. Là aussi le temps était un peu brumeux, juste ce qu’il fallait  pour donner une atmosphère de douceur feutrée à la promenade que nous avons faite parmi ajoncs et bruyères. Et ici encore  une multitude d’oiseaux, goélands, cormorans et autres, qui nichent dans les anfractuosités des falaises.

Nous avons ensuite quitté ce point breton qui est le plus proche de l’Angleterre pour gagner Dinan, une ville d’allure  médiévale où Du Guesclin s’est illustré pendant la guerre de Cent Ans. De l’intérieur de ses remparts, cette cité domine la Rance, nous avons flâné dans ses rues pentues et animées.

La journée s’est terminée à St-Malo, la cité corsaire où naquirent Surcouf et Chateaubriand et où repose ce dernier. Une promenade sur les remparts nous a permis d’avoir des vues imprenables sur les plages et les forts bordés par une mer aux couleurs changeantes.

Notre dernière excursion a été pour le golfe du Morbihan. Nous avons traversé en bateau cette petite mer intérieure, depuis Vannes jusqu’à Locmariaquer. Elle est parsemée d’îles, dont la célèbre île aux Moines. Le temps était calme, idéal pour observer  les nombreux oiseaux et passer d’un bord à l’autre du bateau sans tanguer! L’arrivée à Locmariaquer sur une mer et sous un ciel idéalement bleus était un régal pour les yeux.

Puis nous sommes remontés vers les terres en longeant les incontournables alignements de menhirs de Carnac, haut lieu de la préhistoire européenne.  Leur origine reste mystérieuse, même si on peut penser qu’ils avaient une fonction funéraire et sacrée.

Le retour au Vacanciel s’est fait sous un soleil radieux avec un passage par le port de La Trinité-sur-Mer qui accueille des navigateurs de renommée internationale. Nous y avons fait la traditionnelle pause « shopping-souvenirs ».

Puis il a bien fallu se préparer à quitter cette belle région pour retrouver Toulouse. Pendant le retour nous avons essuyé un peu avant Bordeaux un violent orage, tornades, pluies diluviennes, grêle, arbres déracinés. Nous avons eu la chance de passer sans dommage mais nous avons pu constater les dégâts faits dans les vignobles. Quant à l’arrivée à Toulouse, elle s’est faite sous un soleil éclatant.

Ce voyage a été agréable de bout en bout. Nous avons pu avoir une idée de la diversité de la Bretagne grâce à nos nombreuses visites très variées, que ce soit dans des villes ou villages caractéristiques, ou dans des sites naturels superbes.

Nous avons apprécié notre guide très professionnel, notre chauffeur aux nerfs d’acier quand la conduite s’avérait difficile, l’ambiance au Vacanciel avec ses animations festives et sa cuisine excellente.

Nous avons aimé les petits lapins qui détalaient devant le bus quand nous partions le matin, nous avons aimé les relations sympathiques et détendues qui ont régné entre nous pendant tout le voyage, nous avons apprécié l’apéritif du dernier soir et le pique-nique du retour offerts par Amitiés-Loisirs.

Il reste à dire à tous un grand merci pour tout ce qui a rendu ce voyage inoubliable et en a fait une réussite.

De plus, oui, nous avons eu un temps superbe pour toutes nos visite

                                                                                                       Monique et Robert