Abbaye de SYLVANES et château de MONTAIGUT 17 juin 2018

115

Ce fut une journée aveyronnaise avec pour commencer l’abbaye cistercienne de Sylvanès nichée dans un paysage boisé. Elle menaçait de tomber en ruines quand elle a été restaurée à partir de 1970 par le père André Gouzes, un  dominicain, accompagné de Michel Wolkowitsky, un artiste toulousain. IIs en ont fait un espace d’art et de rencontre dont la renommée dépasse largement nos frontières. Nous avons été impressionnés par l’église dont la vaste nef bénéficie d’une luminosité et d’une acoustique incomparables grâce à de nouveaux vitraux en verre, très sobres, réalisés par un artisan verrier, Jean-François Ferraton .

Puis nous avons traversé la galerie subsistante du cloître aux ouvertures ornées de colonnettes jumelées pour arriver au scriptorium, lieu de travail des moines voué à la lecture et à l’écriture.

Nous avons tous déjeuné dans cette grande salle voûtée et avons en particulier savouré un Roquefort crémeux à souhait accompagné d’un bon vin rouge et de pain de campagne, un régal absolu !

L’après-midi, visite du château de Montaigut situé à quelques kms de là. C’est une véritable forteresse médiévale du XIème siècle qui domine le pays du Rougier, nom dû à la coloration de la terre  par l’oxyde de fer. Nos mollets sportifs et musclés nous ont permis de gravir un escalier en colimaçon très raide aussi allègrement que les  randonneurs  que nous avions retrouvés. Ce faisant, des arrêts à chaque étage nous ont permis de découvrir quelques pièces aménagées, cellier, cuisine, chambres, salons d’agrément.

C’est au pied de ce château  que nous nous sommes tous retrouvés pour le pot de l’amitié et le retour à Toulouse, dans un environnement vallonné et par un temps exactement comme nous les aimons, pas trop chaud avec un ciel clair et dégagé.      Monique