Week-end dans le Comminges les 11 et 12 août 2018

58

Sur la piste des balises jaunes de Colette

Il faut voir Colette s’arrêter amoureusement devant un arbre peint d’un petit rectangle jaune sans bavures pour comprendre ce que signifie la préparation et la réalisation d’un balisage, comme son entretien. Nous étions trois volontaires pour la suivre dans une visite d’inspection, car les évolutions d’un chemin balisé doit être suivi de près : éboulements, inondations, chutes d’arbres sont plus fréquents que ne le croient les amateurs de randonnée qui ne se sont jamais engagés dans la rude tâche du balisage.

Samedi, au retour du circuit ombragé qui nous menait de Fronsac à Chaum en passant par la chapelle d’Esputs, Colette nous avait promis un bain de Garonne. Là encore nous avons suivi la piste des balises jaunes, mais cette fois dans la voiture tout terrain quelle conduisit de main de maître jusqu’à un maigre filet d’eau bien fraîche qui sortait du barrage situé en aval. A ne pas croire que Garonne peut déborder de son lit certains printemps.

Soirée, repas sur la terrasse et nuit dans le gîte tenu par le doux rêveur Freddy ; nuage de fourmis volantes et tisane de menthe fraîche et romarin pour les quatre intrépides.

Toujours à la recherche des balises jaunes, dimanche nous sommes parties du col de Menté à l’assaut du pic de l’Escalette : à la vue des billots de bois descendus par les engins mécaniques,  l’inquiétude régnait. Ce n’était pas faute d’avoir essayé de tout brouiller : les bûcherons s’étaient donné bien de la peine pour trancher dans les arbres et esquinter les chemins mais vérification faite, pas une des petites traces jaunes ne manquait.

Il faut juste savoir que sur le zinc des cabanes, la peinture ne tient pas…

Colette prétend avoir sillonné X km de sentiers en Y d’années pour les baliser : l’enquête aura certainement des suites dans les prochains week-ends du club ! Françoise.

******************************

Partie avec l’idée d’un séjour de 4 jours en groupe, le Comminges a reçu le temps d’un week-end, 4 filles en vacances ! Mon envie primaire : faire connaître ces coins tranquilles magnifiques parfois totalement inconnus du grand public et que j’ai eu la chance de parcourir avec une aimable équipe de baliseurs.

En effet, qui connait la chapelle d’Esputs tout au bout d’un sentier verdoyant et recouvert d’une pelouse tendre ? Quant à la vue au sommet du pic de l’Espelette, très facile d’accès : superbe ! A refaire, plus nombreux … ? Colette.